Faits saillants de 2010-2011

L’Hôpital d’Ottawa (L’HO) célèbre la clôture d’une année mémorable pendant laquelle nous avons franchi d’importantes étapes au chapitre des soins aux patients, de l’excellence des services et de l’innovation des soins de santé. Grâce à ces réalisations, nous améliorons sans cesse la qualité des soins que nous offrons à plus de 1 200 000 résidants de l’Est de l’Ontario

Voici un aperçu des réalisations de la dernière année :

Nouvelle unité de préadmission

C’est en avril que notre nouvelle unité de préadmission a accueilli ses premiers patients. Six fois plus grande que l’ancienne, elle offre de quoi réjouir les infirmières, les anesthésiologistes, les médecins généralistes et les commis qui préparent les quelque 50 patients par jour en vue d’une chirurgie au Campus Général. La nouvelle unité renferme une grande salle d’attente privée avec salle de consultation adjacente, 11 salles d’entrevue médicale, une vaste réception, une aire de travail centrale pour l’équipe, une salle pour la formation et une autre pour le personnel. Centrée sur le patient, la nouvelle conception de l’unité fournit plus d’intimité à la clientèle et contribue à la haute qualité des soins dispensés à L’HO.

Amélioration de l’infrastructure de la pharmacie

Afin de mieux répondre aux besoins des patients, L’HO a transformé la pharmacie, qui est responsable de fournir les médicaments et l’information pharmacothérapeutique aux modules et aux unités cliniques du Campus Général. L’espace a été agrandi de 30 %, les salles ont été mises à jour et des améliorations ont été apportées aux aires d’entreposage, de réception et de livraison des stocks.

Nouveau site Web

Les sites Web de L’HO et de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (IRHO) se sont refaits une beauté cette année. Ils répondent tous deux à quatre objectifs : ils sont bilingues, conviviaux, dynamiques et axés sur les besoins des patients et des utilisateurs. Ils ont été conçus pour qu’il soit facile de trouver les renseignements sur les programmes et services de l’Hôpital, le chemin pour s’y rendre, les médecins et les chercheurs par nom et par spécialité, ainsi que les possibilités d’emploi. Les sites Web invitent également les visiteurs à partager leurs commentaires et encouragent les patients à faire un témoignage de leur expérience.

Agrément

L’HO compte 18 équipes d’agrément qui veillent au respect et au dépassement des normes d’excellence d’Agrément Canada. Cet organisme a effectué sa visite d’agrément de L’HO du 9 au 14 mai 2010. Les visiteurs ont rencontré des patients, des employés, des bénévoles et des médecins afin d’évaluer la qualité et la sécurité de nos soins ainsi que pour vérifier notre conformité aux normes. Agrément Canada a déterminé que L’HO respecte ou dépasse 96 % des critères de qualité évalués, ce qui nous a donné droit à l’agrément intégral.

Le CyberKnife, une révolution en radiochirurgie de haute précision

En septembre 2010, L’HO a dévoilé le CyberKnife, le premier système de radiochirurgie robotique au monde. Le CyberKnife ne requiert aucun scalpel et aucune incision. Il dispose d’un bras robotique doté d’un logiciel de guidage par imagerie pour administrer, de façon très précise, des centaines de faisceaux de radiations à dose élevée directement dans la tumeur. Le système est même capable de détecter et de corriger les mouvements produits par la respiration du patient. Il permet de traiter des cancers auparavant considérés inopérables, d’épargner des tissus sains et de réduire les effets secondaires indésirables. Le CyberKnife libère en outre d’autres appareils de radiothérapie, ce qui permet à l’hôpital de traiter plus de patients.

Centre de compétences et de simulation de l’Université d’Ottawa

Ouvert en octobre 2010, le Centre offre une formation pratique de calibre mondial qui ne présente aucun risque pour les patients, nous permettant ainsi d’accroître la sécurité et d’améliorer la qualité des soins. La simulation au service de l’apprentissage fait intervenir une grande variété d’outils pédagogiques et de recherche, notamment des modèles en plastique reproduisant fidèlement des parties du corps et des simulateurs de réalité virtuelle. Quant aux mannequins grandeur nature, ils respirent, ont un pouls et produisent des battements cardiaques. Plus important encore, ils réagissent avec précision aux médicaments et aux liquides administrés, ainsi qu’aux compressions thoraciques. Les mannequins animés par ordinateur permettent de recréer des situations réelles de soins aux patients à l’urgence, aux soins intensifs et dans la salle d’opération, entre autres. Grâce à la simulation, les professionnels de la santé peuvent s’exercer à de nouvelles techniques médicales novatrices, sans risque pour les patients.

Cafétéria écologique aux choix plus sains

L’HO a ouvert le Café Tulipe, fraîchement rénové, qui inaugure un menu santé révisé et des initiatives écologiques. Doté de tableaux de menu numériques, le Café offre des choix plus sains accompagnés de l’information nutritionnelle et a mis en place des initiatives vertes comme le compostage et le recyclage. Le Café Tulipe a aussi intégré à son menu l’icône de la pomme, un symbole créé avec le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), pour identifier les choix plus sains dans les cafétérias d’hôpitaux de la région.

Réalisations en soins de santé écologiques

Cette année, l’Équipe verte de L’HO a remporté un prix HealthAchieve 2010 de l’Association des hôpitaux de l’Ontario dans la catégorie « leadership global » pour ses soins de santé écologiques. Le prix reconnaît nos projets en gestion des déchets, en efficacité énergétique, en communication et en sensibilisation, ainsi que notre engagement envers la collectivité. Practice Greenhealth a également décerné un prix « Partenaire du changement » à l’Équipe verte de L’HO en reconnaissance de l’amélioration continue de sa performance sur le plan environnemental.

Distinction des Forces canadiennes

En avril, le Commodore Hans Jung, médecin-chef des Services de santé des Forces canadiennes, a remis le Médaillon des Forces canadiennes pour service distingué à L’Hôpital d’Ottawa. La relation de longue date entre L’HO et les Forces canadiennes a récemment été fortifiée par de récentes améliorations aux soins de traumatologie, de chirurgie et de réadaptation donnés aux militaires blessés qui reviennent au pays. Décerné en reconnaissance d’un service exceptionnel de la part d’un hôpital à l’extérieur de la communauté militaire, le Médaillon est exposé avec fierté à L’HO.

Des soins de cancérologie améliorés plus près du domicile des patients

L’Hôpital régional de Pembroke et le Programme de cancérologie de L’Hôpital d’Ottawa ont fait équipe pour offrir un service satellite de thérapie systémique (chimiothérapie) à Pembroke. Le service comprend la chimiothérapie et des soins médicaux de jour, notamment des transfusions sanguines et la gestion de la douleur pour les patients atteints du cancer. Les patients sont dirigés vers la nouvelle clinique par un oncologue à Ottawa, ce qui permet d’améliorer leur accès aux soins et de réduire leur temps de déplacement. Un autre centre de traitement systémique satellite a été inauguré à l’Hôpital Général de Hawkesbury dans le cadre du Programme régional de thérapie systémique, qui fait partie du Programme de cancérologie de L’Hôpital d’Ottawa. Les patients devront y être recommandés par un oncologue d’Ottawa, et pourront désormais recevoir leurs traitements à Hawkesbury et éviter le stress associé aux déplacements pendant cette période difficile.

Soins améliorés pour les victimes d’abus

Le Programme de soins aux victimes d’agression sexuelle ou d’abus par un partenaire est dirigé par Janet Brownlee, infirmière de pratique avancée formée à titre d’infirmière examinatrice des victimes d’agression sexuelle et par la Dre Kari Sampsel, directrice médicale. L’équipe d’infirmières de garde du programme a recruté et formé de nouveaux membres cette année. L’HO a ainsi pu offrir un soutien 24 heures par jour, sept jours par semaine et respecter son engagement de fournir des services cruciaux à 90 % des clients dans l’heure qui suit la communication téléphonique avec une infirmière. Entre avril 2010 et mars 2011, l’équipe du programme a offert des soins à 147 victimes d’agression sexuelle et à 50 victimes d’abus par un partenaire.